Слова песни Agnès Bihl (Rêve Général(e) / 2010) — 12. No flouze blues

http://vk.com/musique_francaise

C’est pas la fin des haricots
C’est l’ début des emmerdements
Gloire à tous les p’tits boulots
Vive le sacre du plein temps !

{Refrain:}
Au nom du pèze, du fric et du saint grisbi
Je donnerais cher pour être riche
Pognon, fric, oseille, artiche
Et j’ai le no flouze blues !
Oui, j’ai le no flouze blues !
No flouze blues
C'est ça le no flouze blues

Mais comment dire à sa banquière
Qu’on a surtout gagné du temps ?
Moi, si j’ai vendu père et mère
Après tout c’est que pour l’argent
C’est pas d' ma faute, j’en veux des tonnes
Mais l’homme est un relou pour l’homme
Et j’ai le no flouze blues

J’ai dû m’ lever le matin
Avant midi ! J’ai pris des risques !
Et puis comme le travail des uns
Fait toujours le bonheur du fisc
Il faut voir la gueule de l’emploi
J’ai fait chômeuse à plein temps
Et puis femme de ménage à trois
Mais à l’essai, c’est gratifiant
Oui, enfin bref, toutes les besognes
Et même la belle au bois de Boulogne !

{au Refrain}

Mais comment dire à ses amis
Qu’on leur devra toujours des ronds ?
La seule chose qui différencie
Le riche du pauvre, c’est le pognon
Du coup je rumine mes angoisses
Mais bon, ça nourrit pas des masses
Alors le no flouze blues

C’est patauger dans les dettes
Parce que le vol, c’est pas prudent
Pis l’important c’est d’être honnête
Quand on peut pas faire autrement
Alors, bien sûr, mon compte est vide
Mais pour un précaire parvenu
Faut bien avouer que le liquide
C’est surtout fait pour être bu
Ça sert à rien, mais ça soulage
Quand t’as la bosse du chômage

{au Refrain}

Et puis comment dire aux impôts
Qu’il n’y a pas qu’ l’argent dans la vie ?
Les fringues, les pompes et les restos
J’y peux rien si c’est pas gratuit
Et puis d’abord c’est personnel
Si j’ai des frais super réels
Et puis le no flouze blues

J’irai du coté obscur
De la force d’inertie
Jusque-là j’étais bien trop pure
Surtout qu’en toute modestie
Gagner sa vie sans rien branler
À la seule force du poignet
C’est tout un art, évidemment
Et si la thune vient en dormant
Oui, je prendrais quelques mécènes
Et l'Helvétie pour une lanterne !

{au Refrain}

Et vu qu’en plus on est nombreux
C’est pas la joie, mais pour info
Si le monde appartient à ceux
Dont les employés se lèvent tôt
Alors on était prévenus
Choses promises, chomdu !






Краткое описание песни

This song, titled «No flouze blues» by Agnès Bihl, was released in 2010. It is a French song that reflects on the challenges and frustrations of financial struggles. The lyrics express the difficulties of making ends meet, the desire for wealth, and the impact of money on one’s life. The song humorously portrays the narrator’s experiences with various jobs and the constant need for money. Overall, «No flouze blues» captures the realities and emotions associated with financial hardships.


Текст песни добавил: Неизвестный